Recrutement SGDF SPLJ

Le scoutisme c'est quoi ?

Présentation du scoutisme

Les principes fondamentaux de la Fédération des Scouts Baden-Powell par nos amis belges.

Présentation des Scouts et Guides de France

Dernière vidéo officielle de présentation des Scouts et Guides de France.

Retrouve toutes les vidéos des Scouts et Guides de France sur leur chaîne.

Le scoutisme (de l'anglais scout, lui même issu du vieux français « escoute » signifiant éclaireur) est un mouvement de jeunesse mondial créé parLord Robert Baden-Powell, un général britannique à la retraite, en 1907, à Brownsea. Aujourd'hui, le scoutisme et le guidisme comptent plus de 38 millions de membres dans 217 pays et territoires, de toutes les religions et de toutes les nationalités, représentés par plusieurs associations scoutes au niveau mondial.

Le scoutisme est un mouvement de jeunesse basé sur l'apprentissage de valeurs fortes, telles que la solidarité, l'entraide et le respect. Son but est d'aider le jeune individu à former son caractère et construire sa personnalité en permettant le développement physique, mental et spirituel du jeune afin qu'il puisse être un citoyen actif dans la société. Ces buts cherchent à être atteint en s'appuyant sur des activités pratiques dans la nature, mais aussi des activités en intérieur, plutôt destinées à un apprentissage intellectuel.

Le but et les principes du scoutisme

Selon l'Organisation mondiale du mouvement scout, le but et les principes du mouvement scout sont :

But
Le mouvement scout a pour but de contribuer au développement des jeunes en les aidant à réaliser pleinement leurs possibilités physiques, intellectuelles, sociales et spirituelles, en tant que personnes, que citoyens responsables et que membres des communautés locales, nationales et internationales.

Principe

    • Le devoir envers Dieu (exception si le mouvement est a-confessionnel, neutre ou laïque)
      • L’adhésion a des principes spirituels, la fidélité à la religion qui les exprime et l’acceptation des devoirs qui en découlent.
    • Le devoir envers autrui
      • La loyauté envers son pays dans la perspective de la promotion de la paix, de la compréhension et de la coopération sur le plan local, national et international.
      • La participation au développement de la société dans le respect de la dignité de l’homme et de l’intégrité de la nature.
    • Le devoir envers soi-même
      • La responsabilité de son propre développement.

1907.Robert Baden-Powell (1857-1941) organise le premier camp scout sur l’île de Brownsea (GB) qui accueille 20 jeunes de tous les milieux. Baden-Powell sera proclamé dès 1920 chef scout du monde. Sa femme Olave (1889-1977) jouera le même rôle chez les guides.

1911. La jeunesse entreprenante est séduite par le scoutisme. Des groupes locaux s’organisent, des équipes développent des projets. Les Eclaireurs de France (neutres) et les Eclaireurs unionistes de France (protestants) sont créés.

1920. La Fédération des Scouts de France est fondée par le père Jacques Sevin, le chanoine Cornette et Edouard de Macédo.

1921. Fondation de la Fédération française des éclaireuses qui regroupe 3 sections féminines autonomes : neutre, protestante et juive.

1922.Le château de Chamarande (Essonne) devient le camp école national de formation pour les chefs des Scouts de France grâce à l’action du RP Sevin. Chez les Guides de France, le château d’Argeronne (Eure) remplira la même fonction.

1923. Fondation des Guides de France par Albertine Duhamel. Elles regroupent des jeunes filles catholiques. Marie Diemer invente les pédagogies des Jeannettes (9-12 ans) puis des Guides aînées (17-19 ans). Fondation des scouts-marins et des Eclaireurs israëlites de France.

1927. Début à Berck (Pas-de-Calais) du scoutisme d’extension destiné aux handicapés physiques et mentaux. Chez les Guides de France, une branche extension apparaît en 1932 pour l’accueil de jeunes handicapés.

juillet 1937-mars 1938. 2 scouts, Guy de Larigaudie et Roger Drapier, établissent la première liaison automobile Paris-Saïgon. 12 000 km et 16 pays dans une voiture d’occasion, sans assistance technique.

Pierre Joubert publie ces premiers dessins scouts. Dès lors, et jusqu’en 1956, son trait accompagnera le mouvemet scout. Le dessinateur ouvre la voie une tradition de la bande dessinée scoute que continueront Bernard Dufossé, Laurent Vicomte, Kieffer ou Mofrey.

1939. Il y a 75 000 Scouts de France et 23 000 Guides de France. Ceux-ci vont marquer leur époque en matière théâtrale avec la création des Comédiens Routiers autour de Léon Chancerel dès 1930 puis après guerre avec la création du mouvement à Coeur Joie fondé par César Geoffray ou avec des compositeurs comme Francine Cockempot.
 
1940-1944. L’occupation allemande interdit les mouvements de scoutisme en zone nord. Ceux-ci subsistent clandestinement.

1947. Le jamboree de la Paix réunit à Moisson (Yvelines) 25 000 scouts de 42 nationalités différentes. Au lendemain d’un conflit mondial, le scoutisme défend la paix.

1949. Michel Menu rénove la branche éclaireurs (12-17 ans) en lançant la proposition Raiders.

1952. Achat du château de Jambville (Yvelines) comme centre de formation et le lieu de rassemblements. Chez les Guides de France, le centre Feux Nouveaux de Melan (Alpes de Haute-Provence) est bâti à partir de 1961.

1953. Rallye des équipes Guides de France à Jambville. Nouvelle formulation de la loi guides en présence de lady Baden-Powell. Michel Rigal devient commissaire général des Scouts de France et Marie-Thèrése Cheroutre commissaire général des Guides de France.

1954-1962.La guerre d’Algérie créé des tensions au sein des Scouts de France notamment en 1957 lors de la crise de la branche route à propos du dossier Jean Muller.

1960-1966. Réforme pédagogique des Scouts de France (1964) et des Guides de France (1966) tandis que se tient le concile Vatican II. La branche 12-17 ans est divisée en 2 branches : 12-14 ans et 14-17 ans. Contestant ces orientations, certains partent chez les Scouts d’Europe ou fondent les Scouts unitaires de France (1971).
 
1973. Réunion de 10 000 responsables scouts et guides à la Trivalle (Hérault) dans un contexte marqué par l’esprit issu des évènements de mai 1968. Partager ses projets, donner un sens à sa vie sont au menu. L’Appel à l’espérance est proclamé.

1975. Publication par les Scouts de France de Baden-Powell aujourd’hui. Les fondements pédagogiques du scoutisme sont clairement réaffirmés.

1982. Ouverture des Scouts de France aux filles.

1985.Premier jamboree national de la branche scouts à Jambville qui rassemble 15 000 jeunes.

1991. Fondation en pleine guerre du Golfe des Scouts musulmans de France avec le soutien des Scouts de France.

1994. Jamboree bleu de 5 000 guides à Richelieu.

2004. Fusion entre les Guides de France (mouvement féminin) et les Scouts de France (mouvement de garçons et de filles regroupés dans des unités coéduquées ou non). L'association des Scouts de France est dissoute. Le mouvement devient les «Scouts et Guides de France». L’association réunit 5000 responsables pour ses premières rencontres nationales en mai 2006 et 15 840 jeunes pour le jamboree des 11-14 ans en juillet 2006.

28 au 31 juillet 2006 : Quels Talents - 1er Jamboree National de la branche Scouts/Guides pour la nouvelle association

1er aout 2007 : Fête du centenaire du scoutisme dans le monde entier et un camp commémoratif sur l'Île de Brownsea au Royaume-Uni.

Juillet 2010 : Cité Cap - 1er rassemblement national de la branche Pionniers/Caravelles

23 au 25 avril 2011 : Rencontres Nationales « Génération responsable - Promesses d'Humanité ».